Retour sommaire
S'imaginer que la bataille de Normandie ne fut qu'un succession de victoires pour les alliés ne correspond pas à la réalité des choses. Tel est précisemment le cas du sanglant épisode de Villers-Bocage.

Insigne de la 7th Armoured Division
Le 13 juin 1944, après avoir profité de la brèche laissée béante par les débris de la 352ème  D.I de la Wermacht, la 7e D.B s’engage dans Livry puis se dirige vers Villers Bocage, prenant ainsi à revers la Panzer-Lehr de Bayerlein. La tête de colonne comprend outre les Sharpshooters du 4ème C.L.Y (Les "Tireurs d'Elite", surnom des 3e et 4e County of London Yeomanry, dû aux performances de ces deux régiments en Afrique du Nord) , quelques éléments de la 1ère Rifle Brigade et deux escadrons du 8e Hussards. Après avoir traversé le village, les blindés marquent une pose sur la RN 175, en direction de Caen, au point coté 213.

Sherman A3A4 "Firefly". Il s'agit de l'un des blindés les plus puissants du parc allié. Son canon de 76,2, ou 17 pounders  lui permet de s'opposer aux Tiger et Panther de l'armée Allemande. Malheureusement, les régiments britanniques ne disposaient que d'un char de ce type par peloton (troop), complété par des versions M4 traditionnelles ou des Cromwell.


 

Insigne de béret du 4ème
County of London Yeomanry
Pour les équipages Britanniques, cette halte est la bienvenue, tant ils sont sollicités depuis le 6 juin. La moindre seconde de répit est reçue comme un cadeau divin. Chacun en profite pour fumer une cigarette ou se restaurer sommairement. Or, A quelques centaines de mètres de là, deux chars Tiger sont stationnés en poste d’observation dans un bois à la lisière Est de Villers-Bocage. L’un des occupants n’est autre que le SS.oberstumfürher Mickaël Wittman , devenu célèbre par ses 118 victoires sur le front oriental. Les deux blindés lourds appartiennent à la 1ere SS Panzer " Leibstandarte Adolph Hitler " (et plus précisemment au Schwere Panzer Abteilung 101). En position d’attente depuis plusieurs minutes, Wittman espère un arrêt du convoi allié, ce qui le rendrait fatalement vulnérable et offert aux canons de 88 des deux monstres blindés. Or c’est précisemment ce qui vient de se passer.
Entre temps, un appel est lancé à tous les blindés évoluant dans le secteur ; treize autres chars appartenant à l’unité (commandée par le capitaine Moébius) font mouvement, alors que Wittman vient de lancer son panzer à l’assaut des éléments de tête Anglais. Les redoutables salves de 88 causent d’entrée une véritable panique, chaque coup tiré est pratiquement un coup au but. Lorsque les renforts allemands se joignent au combat, trois chars Cromwell sont déjà en flamme. Alors que les véhicules atteints continuent de s’enflammer l’un après l’autre, la colonne britannique entame un mouvement rétrograde vers Villers Bocage, ou les combats se poursuivent .

L'un des 4 Sherman Firefly du 4e County of London Yeomanry détruits à Villers Bocage.

Tiger I n° 007  de Mickael Wittman, détruit le 8 août 1944 à Cintheaux
La défense Anglaise commence à s'organiser autour des redoutables Piat de la Rifle Brigade et des canons de 57 mm qui détruiront ou endommageront plusieurs chars ennemis dont celui de Mickaël Wittman. Mais malgré tout, Villers Bocage restera aux mains des Allemands grâce à des renforts de la Panzer Lehr Division du général Fritz Bayerlein.

 

Centre ville : un Sherman de commandement  (à tourelle factice) est détruit après un coup au but.
Le général Erskine retirera la 7ème DB du village pour le replacer sur la cote 174, à environ 2 kilomètres du site. L'incident sera lourd de conséquences à plus d'un titre : d'une part l'effet psychologique positif de la percée britannique sera anéantie en quelques heures. D'autre part, une partie du 4ème County of London Yeomanry sera détruit (on dénombrera au total la perte de 650 hommes et de 25 chars lourds ). A elle seule, l'initiative de Wittman a brisé  net l'avancée des Rats du Désert et empêché la destruction probable de la Panzer-Lehr. La bataille aura causé de très lourdes pertes aux Anglais : 
- 4 th county of London Yeomanry : 13 Cromwell IV, 3 Cromwell V, 2 Cromwell VI, 3 Stuart, 4 Firefly, 
- 5th Royal Tank Rgt : 1 Cromwell , 
- 1st Battalion - The Riffle Brigade : 14 Half-tracks, 8 Bren carriers, 8 Lloyd carriers. 
De leur côté, les allemands ne perdront  6 Tiger I  et 3 Panzer IV.

Char Tigre de la 501/ Leibstandarte Adolph Hitler vers Beauvais, au début du mois de juin 1944.