Retour au sommaire

Cette batterie d’artillerie de campagne , située au sud-ouest du village de Colleville-Montgomery (anciennement Colleville-sur-Orne) était éloignée de 2.800m de la mer . Il s’agissait de la deuxième batterie , faisant partie du 1716 ème régiment d’artillerie (2./AR 1716) , ayant reçu le code « Wn 16 » . Son armement consistait en quatre obusiers Tchèques de calibre 10cm  , ayant une portée maximale de 9.800m . D’abord placées à l’air libre , les quatre pièces d’artillerie devaient être protégées sous béton , mais à la veille du débarquement , seulement trois des quatre casemates H669 étaient achevées .

Le débarquement :

Située dans le secteur de la future plage britannique Sword , la batterie fut un des objectifs prioritaires pour le 6 juin ; elle reçut le nom de code « Morris » . Les premiers bombardements eurent lieu le 1er juin et le 2 juin , par des « Marauders » de la 9th Air Force  avec des bombes de 500kg et 1.000kg . Un autre bombardement eu lieu le matin du 6 juin par la 8th Air Force .
 

Soldat britannique à l'arrière d'une des casemates , après la capture de la batterie

La Prise de « Morris » :

Après avoir fait mouvement à travers les terres , des éléments du Suffolk Regiment de la 3ème division d’infanterie Britannique se préparèrent à l’attaque de la position . Mais, juste avant d’ouvrir le feu , un drapeau blanc fut hissé par les Allemands . Les 67 hommes de la garnison se rendirent sans combattre . Ils avaient eu des pertes causées par les bombardements aériens des 1 et 2 juin et étaient restés « choqués » . Finalement , les bombardements avaient été efficaces , permettant de démoraliser les troupes , bien que les constructions bétonnées n’eurent à subir aucun dégât !

I

Photo prise après les combats ; on peut y distinguer : la casemate N°3 , terminée (à gauche) la casemate N°4 , toujours en chantier (en haut , à droite) et l'une des pièces d'artillerie (à droite).

Que reste t-il de nos jours ? :

Les vestiges sont actuellement situés dans une zone résidentielle  , depuis l’agrandissement du village . Ils sont situées sur une propriété privée utilisée pour un gîte équestre et ne sont pas faciles à trouver ! Les casemates N°1 et N°3 sont encore visibles , mais la N°2 n’est plus visible , ayant été transformée en maison .


photo actuelle de l'arrière de la casemate N°3
 
 

Photo actuelle de l'arrière de la casemate N°1