>>> RETOUR AU SOMMAIRE


ORIGINE

La 101st Division aéroportée a été créée le 16 août 1942 au camp Claiborne,  en Louisiane et placée sous les ordres du Brigadier General William C. Lee.  Lors de la cérémone d'activation de l'unité, il prononcera une phrase devenue célèbre : "la 101ème. n'a pas d' histoire, mais elle a rendez-vous avec le destin."  Pourtant, l'ancêtre des "Screaming Eagles" existait depuis 1918, en tant qu'élément de mobilisation. En revanche, elle n'existera qu'en théorie car elle ne sera jamais engagée en France et à la démobilisation, elle devient division de la garde Nationale, sans moyens, sans effectifs et surtout sans véritable passé guerrier.

La  formation initiale de la 101ème est ainsi organisée :

-  502nd PIR 
-  327th et 401st Glider Infantery 
-  Trois bataillons d'artillerie (377th parachute field artillery, 907th et 321st gliders Field Artillery) 
Avec pour  unités-support  :
- 326th Airborne Engineer Battalion
- 101st Signal Company, 
- 326th Airborne Medical Company
- 426th Airborne Quartermaster Company. 

 
 

Le Colonel Howard Johnson, commandant le 501st P.I.R

La formation fut intense. Non seulement les soldats ont-ils dû apprendre les bases du combat d'infanterie, mais aussi  s'entrainer dans leur spécialité de parachutistes . Les manoeuvres divisionnaires dèbutent dès 1943  Au mois de juin , le 506th PIR est ajouté à l'organigramme de la 101ème avant que la division jugée à un "bon niveau opérationnel" ne soit embarquée vers l'Angleterre, le 5 septembre 1943. Elle va y parfaire sa formation alors que le shéma du débarquement se dessine peu à peu. En janvier 1944, la division reçoit un nouveau renfort avec le 501st P.I.R confié au colonel H. Johnson. Au mois de mars, le général Lee doit laisser sa place à Maxwell D.Taylor après un malaise cardiaque. L'entrainement s'intensifie : les exercices de nuit succèdent au combat à pied, les sauts en parachutes s'enchainent aux séances de guerre urbaine. Une manoeuvre effectuée en mars 1944 en présence de W.Churchill, entraine les éloges des observateurs. Les Screaming Eagles forment une magnifique division, dont l'allant justifiera que leur soit confiée une des missions majeures du Jour J. 

MISSION

La 101ème s'infiltrera à l'arrière des lignes Allemandes, dans le secteur, dans le secteur de Utah Beach (Sainte Marie du Mont) Il s'agira de bloquer les sorties de la plage pour prévenir toute contre attaque ennemie 

L'ASSAUT

À 22h15, le 5 juin 1944, les  6.600 soldats de la 101st Airborne décollent vers la Normandie. Le temps est le premier ennemi en vue : vent et brouillard balayent la Normandie... Les tis de DCA constituent également un handicap supplémentaire à la précision des largages. Les DZ n'ont pas pu toutes être eclairées à temps par les pathfinders. L'opération tourne à la catastrophe, nombreux sont ceux qui se noieront dans les marais inondés, ou seront abattus à l'atterissage... Nombreux seront aussi les avions qui s'écraseront au sol..... Dès les première minutes, 20 pour cent des effectifs sont déjà morts ou capturés.... Seul le 506th parvient a atteindre la DZ prévue dans des conditions satisfaisantes..... Malgré tout, les missions imparties au Screaming Eagles seront toutes ou presque, accomplies.

Le 8 juin, les 1er et 2ème bataillon du 506th PIR, le 3ème bataillon 502st PIR et le 1er bataillon 401st GIR investissent Sainte Marie du Mont, avant de se porter vers Carentan, qui tombera le 12 juin. Les combats face au paras de Van Der Heydte seront particulierement meurtriers. La 101st Airborne aura perdu la moitié de ses effectifs lorsque les civils pavoiseront ce qui reste de la ville  aux couleurs alliées. Pendant trois semaines, les Eagles continueront de combattre sans relâchement après avoir été rattachés au Vème Corps U.S. En juillet 1944, la division est rapatriée en Angleterre, afin de préparer Market Garden.

APRES LA NORMANDIE

Dès l'été  1944, les armées alliées encontrent des problèmes d'approvisionnement. Les  ports manquent et il est donc décidé de prendre Anvers, après un gigantesque assaut aéroporté associant la 101ème à la 82nd AB et la 6th AB Britannique sur la Hollande . Au prix de très durs combats, les screaming Eagles libereront plusieurs villes Hollandaises, alors que le port d'Anvers tombe le 28 novembre 1944. Le répit sera de bien courte durée, car le 16 décembre 13 divisions Allemandes lancent la contre offensive des Ardennes. La 101st, sous le commandement provision d'Anthony Mac Auliffe, est appelée à renforcer le dispositif allié autour de Bastogne (Belgique)

LE SIEGE DE BASTOGNE

Les combat autour de Bastogne sont intenses et sans merci, les Allemands sont aussi déterminés à prendre Bastogne que les alliés sont décidés à ne pas lâcher . . Le 20 décembre, Bastogne est encerclée. Les Allemands sont parvenus à atteindre les faubourgs de la ville. Deux jours plus tard, un émissaire Allemand propose aux assiégés de se rendre. La réponse de Mac Auliffe, sans appel, entrera dans la légende : "Nuts !..." (Des noix.....). L'opiniatreté Américaine aura raison de la determination Allemande, les jours qui suivront verront un rétablissement total de la situation grâce à la percée de la 4th US Armoured Division. Relevée le 18 janvier 1945, la division est dirigée vers le bassin de la Ruhr( Allemagne). Le dernier assaut des Screaming Eagles durant la 2nde guerre mondiale sera donné sur Berteschgaden, où de nombreux dignitaires nazis seront capturés.

BILAN

Entre le 6 juin 1944 et le 8 mai 1945 LA 101ème Airborne aura combattu 214 jours  et fait 29.500 prisonniers. 2043 Screaming Eagles sont morts au combat, 7980 ont été blessés, 350 ont été capturés. 

Le brigadier General Anthony Mac Auliffe (commandant en second 101st AB) donne les dernieres instructions aux pilotes de Gliders  le 5 juin 1944

Ecusson de la 101ème division aéroportée US, les "Aigles Hurlants".


Major Général Maxwell D. Taylor (Photo US Army)

ORGANIGRAMME


 
Commander : Major Général Maxwell D. Taylor
Adjoint : Brigadier General Don F. Pratt 
(Killled in action 6.6.1944)
Adjoint : Brigadier General Anthony Mac Auliffe

HHC, 101st Airborne Division
Chef d'état major : Colonel Gerald Higgins
Officier renseignements : Major Paul Danahy
Opérations : Lt Colonel Millener
Engineers (Génie) : Lt Colonel Pappas

Pathfinders (Eclaireurs)
Capitaine Franck Lillyman (502nd P.I.R)

327th Glider Infantry et 401st Glider Infantry
Colonel Bud Harper

501st   Parachute Infantry Regiment
Commander : Colonel Howard Johnson
1st Batallion
Lt Colonel Robert Carrol (killed in action 6.6.1944)
2nd Batallion
Lieutenant Colonel Robert Ballard
3rd Batallion
Lieutenant Colonel Julian Ewell

502th  Parachute Infantry Regiment
Commander : Colonel George Moseley
Adjoint : Lieutenant Colonel John Michaelis
1st Batallion
Lieutenant colonel Patrick Cassidy
2nd Batallion
Lieutenant Colonel Steve Chappuis
3rd Batallion
Lieutenant Colonel Robert Cole 

506th  Parachute Infantry Regiment
Commander : Colonel Robert F.Sink
1st Batallion
Lieutenant Colonel Bill Turner
2nd Batallion
Lieutenant Colonel Robert Strayer
3rd Batallion
Lieutenant Colonel Robert Wolwerton (killed in action 6.6.1944)

377th Parachute Field Artillery Battalion
Lieutenant Colonel Benjamin Weisberg

81st Airborne Anti-aircraft Artillery Battalion
Lieutenant Colonel Cox

326th Airborne Engineer Battalion
Colonel F.A Stanley

326th Airborne Medical Company
Major William Barfield

Attachements divers

101st Counter Intelligence Corps Detachment
Military Police Platoon, 101st Airborne Division
HHB, 101st Airborne Division Artillery
321st Glider Field Artillery Battalion
907th Glider Field Artillery Battalion
101st Airborne Signal Company
801st Airborne Ordnance Company
426th Airborne Quartermaster Company

Le caporal Olockiewicz, du 326th Airborne Engineers Bataillon à Exeter en Angleterre le 5 juin 1944. On remarquera les peintures de guerre indienne sur le visage de notre homme, pratique trèscourante chez les "screaming eagles" de la 101ème.