Retour au sommaire

 

ORGANIGRAMME

Commandant : Major General Richard GALE

Troupes divisionnaires

22ème compagnie indépendante (Pathfinders)
6ème Recce Armoured Regiment
1 batterie du 53ème régiment d'artillerie portée
1ère et 2ème Escadre du Régiment de pilotes de planeurs (1st et 2nd Wing Gliders)
Unités du Genie, transmissions, santé et soutien

3ème Airlanding Brigade (Avions Albermale et C 47) (Brigadier SJL Hill, DSO)
8ème  Bataillon Parachutiste
9ème  Bataillon Parachutiste
1er  Bataillon Parachutiste Canadien

5ème  Airlanding Brigade (Avions Albermale et C 47) (Brigadier JHN Poett, DSO)
7ème Bataillon Parachutiste (Light Infantery)
12ème  Bataillon Parachutiste (Yorkshire)
13ème  Bataillon Parachutiste (Lancashire)

6ème Airlanding Brigade (planeurs Horsa) (Brigadier Hon. H.Kindersley)
2ème Oxfordshire and Buckinghamshire Light Infantery (the "Oxs and Buks")
1er Royal Ulster.Rifles
12ème Batailon, The Devonshire Régiment

Sources bibliographiques
Les plages du Débarquement
Guide Ed. Heimdal, 1980.
 


Le general "Wendy" GALE, quelques jours avant le D.Day

HISTORIQUE

La 6th Airborne est créée en mai 1943, le PC divisionnaire est alors installé à Figheldeau dans le comté de Wiltshire. Le général Gale prend le commandement de l'unité le 7 du même mois. Puis, le 11, la 6ème Airborne reçoit le renfort du 1er bataillon Canadien Parachutiste, soit un peu plus de 500 hommes.


5 juin 1944. Quelques minutes avant le décollage, les équipes d'éclaireurs (pathinfders de la 22e Cie Indépendante) règlent leurs montres. L'aventure commence. (Photo IWM)


Entre 1943 et 1944, les paras de la division reçoivent un entrainement très poussé. A partir de 1944, ils s'entrainent sur les répliques en grandeur nature de leurs objectifs. Le 6 juin, ces exercices auront un effet considérable sur la reussite des missions respectives 
Avant cela, en février 1944 la division participe à l'exercice "Mush" du 1er corps aéroporté dans la campagne d' Oxforshire, Wiltshire et du Gloucestershire

Le parachutage sur les côtes Normandes se fera en cinq vagues :

1ère vague à 00h20 : Arrivée des éclaireurs et des éléments précurseurs des brigades parachutistes de la division ainsi que de la force coup de main sur les ponts de l'Orne.

2ème vague de 00h45 à 01h05 : Arrivée du gros de la force parachutée, la 3th et 5th parachute brigade

3ème vague vers 03h20 : Arrivée de la force de planeurs avec les éléments lourds et le général Gale, commandant la division, avec son état major.

4ème vague à  21h00 : Arrivée de la brigade aérotransporté, la 6th airlanding brigade, et des autres éléments lourds de la division.

5ème vague le 7 juin au matin : Arrivée de l'élément maritime, le 12th bataillon (Devon).

La 6ème Airborne restera célèbre pour la prise de Pegasus Bridge et celle de la batterie de Merville . Toutes les missions imparties à la division et consistant principalement en la prise ou la destruction de ponts à l'Est de l'Orne, seront accomplies, alors qu'en raison des conditions atmosphériques auront un effet desastreux sur le regroupement des unités. En fait, les assauts seront lancés avec moins de 40 pour des effectifs prévus. La 6ème Airborne, malgré son inexpérience du feu (contrairement aux Airbornes Américains) aura donc réalisé un véritable miracle

Puis, a partir du   20 juin 1944, elle est placée sous le commandement de la 1st Allied Airborne Army. Elle participe à la totalité de la Bataille de Normandie et le 17 août 1944 la division commence son avance sur la Seine, avant d'être placée en reserve à partir du  30 août. Elle rentre en Angleterre le 7 septembre, profitant ainsi de quelques semaines de repos et de remise en condition, avant d'être engagée en Hollande, pour une opération qui aura des accents dramatiques lorsque sera prononcé le nom d"Arhnem". La 6ème Airborne y fera preuve d'un courage et d'une abnégation extraordinaires. A l'heure actuelle, la 6ème Airborne reste une unité d'élite Britannique de premier plan.
 
 

 

Dans les prairies Normandes, gisent les carcasses des HORSA ayant acheminé les troupes portées de la 6ème Airborne au matin du 6 juin.


 

OPERATION MALLARD : LES RENFORTS ARRIVENT !
Par Philippe Massé

Le 6 juin 1944  vers 21 heures 246 avions tractent 216 planeurs Horsa et 30 planeurs Hamilcar, ils s'agit de l'OPERATION MALLARD.

L’arrivée de cette armada va avoir pour les 2 camps un effet psychologique indéniable. Du côté allemand le commandement va ordonner le repli de la 21.Panzer-divison car celui-ci voit en l’arrivée des renforts britanniques la possibilité d’un encerclement de la division. Du côté anglais un immense espoir du côté des parachutistes de la 6 th airbone qui ont subit en ce 6 juin 1944 de nombreux assauts allemands et dont les pertes augmentent au fil des heures.
 

Ordre de marche :
Cette armada se réparti en 2 groupes

1er groupe destination Landing zone N (Ranville)
74 appareils du 46 group et 78 du 38 group dont (30 Halifax)
112 planeurs horsa et 30 planeurs Hamilcar (tractés par les Halifax).

Les planeurs Hamilcar sont chargés des chars Tétrach du régiment de reconnaissance et des canons antichars de 17 livres, les horsa  eux, transportent jeeps, canons, remorques et matériel.

2ème groupe destination Landing zone W (Saint Aubin d’Arquenay Bénouville)
- Les Strilings et les Albermales proviennent du 38 Group.

6 JUIN 1944. LES APPAREIL ENGAGES DANS L'OPÉRATION MALLARD SONT PRETS AU DEPART. IL S'AGIT D AVIONS ALBERMALE ET DE PLANEURS HORSA.

Les  Horsa transportent les hommes de la 6th Airlanding  Brigade répartie comme suit :

o QG de la Brigade ;
o 1st batallion, The Royal Ulster Rifle;
o  2nd Batallion, The Oxfordshire and Buckinghamshire light infantery ( moins les 6 sections qui sont engagées depuis la veille sur les ponts de l’orne et sur le canal de la Dive) ;
o Company A du 12th batallion The  Devonshire régiment ; 
o 6th Airbone Armoured reconnaissance Régiment ;
o 211th Airlanding light Battery RA
o 249 th field company RE
o 195th Airlanding Field Ambulance( 2 sections).
 

L’arrivée sur les landing zone

Landing zone N (Ranville) :

142 planeurs vont se poser entre 20h51 et 21h23, peu d’incidents sont à déplorer pendant le vol sauf :
- 2 câbles coupés au décollage 
- 1 couple avion planeur et un second planeur  perdu en mer
L’approche et le poser des planeurs se fera dans d’excellentes conditions, le débarquement du matériel est lui plus sujet à débat puisque les suspentes des parachutes laissés sur places vont mettre à mal les axes des véhicules débarqués( 11 tetrach immobilisés en 5 mn)

Landing zone W :

110 planeurs sur les 112 prévus ont décollé là aussi peu d’incidents de vol à déplorer :
- 1 planeur perdu en mer
- 2 planeurs se posent d’urgence en Grande Bretagne
- 1 planeur se pose très loin à l’est de la DZ

En fait 106 planeurs se présentent et se posent sans trop de problèmes malgré quelques tirs de DCA  en provenance de Caen, les troupes sont immédiatement regroupées et se dirigent vers leurs objectifs. Si l’on doit se réjouir du bon déroulement de cette mission, la mission de ravitaillement de la  6th Airbone division va être-elle un désastre. cette mission  dévolue à 30 dakota du 233 squadron de Bakerhill farm et 210 de  Down Ampney et Broadwell. La mission larguer 116 tonnes de ravitaillement (munitions, explosifs, matériel médical.) au profit de la 6th Airbone division.Le vol en formation par trois à basse altitude se déroule parfaitement jusqu’à l’embouchure de l’Orne, quand tout à coup ils sont pris pour cible par l’artillerie des bâtiments alliés.

 le résultat est le suivant :
- Deux avions rebroussent chemins un sera perdu en mer l’autre se posera en grande Bretagne ;
- Cinq Dakota sont portés disparus.

L’ensemble de la formation est éclaté, la 6th Airbone division, ne recevra que 25 tonnes de ravitaillement.
 

Le Bilan de cette opération :

On peut considérer l’opération Mallard est l’opération aéroportée qui s’est déroulée en plein jour  la plus précise et qui a connu le moins de pertes lors de l’opération Overlord. A minuit, le 6 juin 1944,  l’ensemble de la 6th Airbone division. est déployée de la manière suivante :

- A l’ouest le 5th Parachute Brigade tient le Bas Ranville et Ranville avec les 12ème et 13ème bataillons.Le 7th  bataillon est mis en réserve sur la frange occidentale de la DZ N.

-  Au centre, la 3rd Parachute Brigade   est déployée sur un front de 6 kilomètres, le QG de la brigade et le 1st Canadian Parachute  battalion au Mesnil.

- Au sud  le 8ème Bataillon secteur des bois de Bavent et de Bures.
- Au nord le 9ème Bataillon  dans le secteur du Plein.
- 2 bataillons de la 6th Airlanding Brigade sont en réserve prêt à être engagés au sud ouest.
- La 1st S.S Brigade tient les  villages d’Hauger , Le Plein Amfreville , au nord et au nord est de la DZN N

Le 7 juin 1944 la 6th Airbone Division contre-attaque la 21.panzer –Division vers le sud, cette mission est dévolue à la 6th Airlanding Brigade avec 2 bataillons de front le 1st battallion The royal and Ulster rifles et à l’ouest le 2nd Battalion The Oxfordshire and Buckinghamshire light infantery (The Ox and Bucks) à l’est.

 Bibliographie : 
Diables rouges en Normandie  6th Airbone division Editions Heimdal Georges Bernage,
Les Paras du 6 juin Editions Albin Michel Napier Crookenden Brigade major de la 6th Airlanding  Brigade.